projets de chauffer et éclairer les bâtiments publics au solaire ?

La véritable révolution énergétique en matière de chauffage et d’éclairage, c’est inéluctablement le recours aux énergies vertes, réputées plus écologiques. Dans plusieurs pays, le solaire est envisagé aujourd’hui comme une alternative pour éclairer et chauffer les bâtiments publics. Une ville qui opte pour ce type d’innovation serait en effet un parfait exemple de ville verte. En France, on en compte déjà quelques-unes, à l’instar de la commune de Moule. Dans l’Orme en Normandie, il existe même des routes solaires. Il existe de ce fait plusieurs projets de chauffage et d’éclairage des bâtiments publics à l’aide de ce dispositif technologique, qui utilise des capteurs pour convertir le rayonnement du soleil en énergie. En 2018, la France a d’ailleurs lancé un projet ambitieux et novateur de 100 « villes solaires » à l’horizon 2020, et le gouvernement s’est engagé à financer 10 opérations photovoltaïques sur la base de leur exemplarité.

 

L’utilisation des panneaux et lampes photovoltaïques dans les édifices publics

 

L’utilisation des lampadaires et candélabres photovoltaïques constitue une solution d’éclairage à haut rendement lumineux et à basse consommation. Ces lampes n’utilisent pas l’énergie électrique, puisque c’est un système de captage et stockage de l’énergie solaire dans des batteries. La nuit, cela est restitué sous forme d’éclairage. Le système thermique, quant à lui, fournit le chauffage pour l’eau et le local. À Marville, 9 édifices publics, dont trois salles de sport, trois bâtiments communaux et trois écoles publiques, sont équipés de ce système de production autonome de lumière et de chaleur. Par contre, à Moule, 97, 2800 m2 de panneaux photovoltaïques ont été installés sur les bâtiments communaux pour le chauffage. La SNCF a d’ailleurs pour projet d’équiper progressivement les toitures de ses principaux bâtiments, soit 160000 m2. En ce qui concerne les tarifs, le coût d’une installation des panneaux et lampes photovoltaïques en autoconsommation n’est pas le même qu’en vente totale. En autoconsommation, il va de 8500€ pour une installation de 3kWc à 19500 € pour 9 kWc. Par contre, en vente totale, il est environ de 10500€ pour une installation de 3kWc, 18000 € pour 6 kWc et 24000 € pour 9 kWc.

 

Les avantages économiques et de l’utilisation de cette source d’énergie

 

Les panneaux, lampes, lampadaires et candélabres photovoltaïques ont des avantages économiques certains. Ils sont plus rentables dans les zones fortement ensoleillés. En France, les panneaux en silicium sont les plus utilisés, car ils présentent le meilleur rapport efficacité-coût. Le soleil est une source d’énergie propre et pérenne. L’utilisation de l’énergie solaire permet de réduire le coût de la facture d’électricité d’environ 15 à 25 %.Cela permet également de faire des économies sur la consommation d’électricité de la ville. À titre d’illustration, le bâtiment du Ministère des Armées à Balard (Paris) dispose de 5600 m2 de panneaux photovoltaïques sur sa toiture et d’un éclairage par les lanternes, lampadaires et candélabres photovoltaïques et autonomes. Cela permet d’économiser 500MWh d’électricité par an, soit la consommation d’une ville de près de 1200 âmes.

 

 

 

une question ?

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.

©Ce site est édité par Bornesolairepublique.fr - Merci à Hugo Lorenzo pour le design

bornesolairepublique@net-c.fr